Rechercher
  • Jango, chat coach

La prépa BCPST

Qu’est-ce que la prépa BCPST ? 

La prépa BCPST est une classe prépa scientifique tournée vers les Sciences et Vie de la Terre. Comme toutes les classes préparatoires, elle se déroule en 2 ans. Elle est accessible à tous les bacheliers scientifiques. L’admission dans les prépas se fait sur dossier. Les différents lycées regardent les bulletins des classes de Première et Terminale (parfois Seconde). Avoir fait une spécialité SVT en Terminale peut être un plus pour les dossiers.


De façon similaire aux prépas scientifiques, la prépa BCPST accorde beaucoup d’importance aux Mathématiques (8h par semaine) et à la Physique-Chimie (7h par semaine). Alors que la SVT continue d’être enseignée à haute dose (8h par semaine). A cela s’ajoute le Français (2h par semaine), une LV1 (2h par semaine) et une LV2 (2h par semaine) en option. En deuxième année, il y a également un cours de Géographie (1.5h par semaine).

Pour un élève de Terminale S homogène dans les 3 matières scientifiques et avec un attrait pour les SVT, la classe prépa BCPST peut être une bonne solution avec son programme équilibré entre les Mathématiques, la Physique-Chimie et les Sciences et Vie de la Terre.


Quels sont les débouchés après une classe prépa BCPST agro/veto ?

Via concours en fin de deuxième année, les élèves de BCPST peuvent intégrer les écoles suivantes:

Les Écoles d’Agronomie : 

Ces écoles forment des ingénieurs agronomes. Ils seront ensuite recrutés dans des secteurs comme l’industrie agroalimentaire, le commerce, la distribution, le secteur agricole. Les fonctions occupées par les ingénieurs agronomes sont aussi variées : production, recherche, conseil, qualité, achat. Ces écoles offrent 960 places pour 3025 inscrits au concours commun « A BIO ». Le rang du dernier appelé étant 2084e.

Les Écoles Vétérinaires :

Ces écoles forment au diplôme D’État de vétérinaire en 5 années après la prépa. La sélection à l’entrée des 4 écoles vétérinaires est très rude avec 2045 inscrits pour 436 places au concours commun « A ENV ». Le rang du dernier appelé étant 522e.

La concurrence étant rude, certains élèves, ne voulant pas renoncer à travailler avec des animaux, décident de se tourner vers une formation dans des métiers du soin animal moins connus. Il existe ainsi des passerelles permettant de poursuivre ses études dans ce domaine, par exemple à l’ISEMA, école d’ostéopathie animale.

Les Écoles Normales Supérieures (ENS) : 

70 places en tout sont accessibles aux prépas BCPST dans les trois ENS. L’entrée y est très sélective, le rang du dernier entré étant 94e en 2017.

Les Écoles d’Ingénieurs : 

Il y a très peu de places ouvertes par école : 10 en moyenne. Attention, si l’objectif d’un lycéen est de faire une école d’Ingénieurs après une prépa, il vaut mieux directement intégrer une prépa ingénieur (PCSI, MPSI ou PTSI). Néanmoins, outres les écoles des concours communs Polytech A Bio et A PC Bio, on peut entrer à Polytechnique en ayant fait une prépa BCPST !


Quelles sont les qualités à avoir pour réussir en prépa BCPST agro/veto ?

Voici les qualités requises pour réussir une prépa agro/véto :

  • Avoir une réserve de temps de travail par rapport à la Terminale. Cela est  nécessaire pour absorber la forte augmentation de la charge. (3 à 5h par jour à la maison la semaine sans compter les weekends)

  • Etre organisé pour anticiper et travailler le plus efficacement possible. Réviser un DS à la dernière minute ne sera plus une option, puisque l’information doit être acquise sur le long-terme

  • Devenir résistant au stress et à la pression, particulièrement lors des khôlles (interrogation orale sur un sujet préparé pendant 20-30 min) et DS hebdomadaires. Vous serez confrontés aux les meilleurs élèves de votre région ou même du pays. Il est donc fort possible que vous ne soyez plus parmi les premiers

  • Capacité d’adaptation et de changement : D’une part, de ses méthodes de travail pour travailler efficacement; et d’une autre part, face aux nouveaux types d’examens (khôlles)

  • Capacité à établir une séparation claire entre temps de travail et temps de détente puisque ce dernier est primordial pour tenir deux/trois ans

  • Pour les prépas BCPST : Il y a un nombre élevé d’heures de Sciences et Vie de la Terre en prépa BCPST et aussi, un coefficient élevé aux concours pour cette matière. Par conséquent, une forte appétence pour les problèmes du vivant est nécessaire.


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout