Rechercher
  • Jango, chat coach

L amitié chez les adolescents

Trois grandes étapes ont été retracées dans l'évo-lution des amitiés à l'adolescence (Coleman, 1980; Cloutier, 1982). La première étape (11-13 ans) est caractérisée par le partage des activités plutôt que par l'interaction en soi : les amis sont ceux avec les-quels on réalise des activités conjointes. Un intérêt nouveau pour l'autre émerge cependant, l'amitié ten-dant à être plus sélective que durant l'enfance. La relation devient plus possessive, plus exclusive et la recherche de similitude serait à son point le plus fort.

Au milieu de l'adolescence (14-16 ans), la recher-che de loyauté et de confiance domine. Les liens d'amitié deviennent plus profonds, ce qui implique confidence, révélation de soi et partage ; la crainte du rejet et de la trahison est particulièrement aiguë à cette période. Les relations d'amitié y prédomi-nent, que ce soit en terme de fréquence de rencon-tres ou en terme de conformité aux normes des pairs (Hunter et Youniss, 1982).

L'amitié post-adolescente (17-19 ans) se caracté-rise par le partage d'expériences et d'émotions, la mutualité et l'intimité.

L'étude des différences entre les sexes est impor-tante dans la recherche sur les amitiés, car la signi-fication de l'amitié, l'investissement auprès des amis et la portée des amitiés varie selon qu'on a affaire à des garçons ou à des filles. Des différences entre les sexes existent pour les modèles d'amitié (Dou-van et Adelson, 1966), le nombre d'amis (Monte-mayor et Van Komen, 1985), les attentes à l'égard des pairs (La Gaipa, 1979) et le niveau de proximité ou d'intimité entre amis (Sharabany et al., 1981). De façon générale, les filles ont des réseaux d'amies plus restreints que celui des garçons, mais elles entre-tiennent avec celles-ci des relations plus proches et plus intimes.



5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now